Le site d'Euch Pierre le Wasquelour
Carnaval de Dunkerque

SOMMAIRE

- Venir au Carnaval de Dunkerque ? -
Page précédente                                                                                                   Page suivante

Venir en simple spectateur?


Pourquoi pas! C'est une bonne entrée en matière, vous regarderez passer la bande et sentirez l'ambiance. Mais n'espérez pas, sans être déguisé, rentrer dans la bande ou participer à un bal. Faites attention, ça se bouscule au passage de la bande. Il n'y a pas de barrières, pas de tribunes et dans les petites rues, c'est très très serré. C'est une véritable vague.
Au lâcher de harengs en mairie, c'est un chouette spectacle mais la foule va bouger dans tous les sens. Ne vous mettez pas sous les fenêtres de la mairie mais au fond de la place. Idem pour le rigodon final. Mettez vous bien à l'écart de la place Jean Bart. Dernier point, prévoyez d'être taquinés !

 

Venir avec les Packs de l'Office du Tourisme?


>> L'OFFICE DU TOURISME DE DUNKERQUE << proposent des lots au moment des week end de bals et bandes sur Dunkerque.
Vous aurez une nuit ou deux nuit(s) d'hôtel, un p'tit dej, parfois un repas le midi et un billet pour le bal le soir. Cela vous permettra de faire la bande l'après midi (qui est accesible à tous) et le bal le soir (qui nécessite une place de bal payante). Je vous conseille de choisir un hôtel proche du Kursaal (lieu où se passe les plus grands bals de Dunkerque). Vous serez près de la mer, près des cafés où il y a beaucoup d'ambiance le soir et vous n'êtes, en même temps, pas trop loin du centre ville.
Déguisement obligatoire. Il existe des magasins de déguisement sur places (j'ai une page sur le sujet ici)
Je le conseille à des personnes venant de loin, car vous vous épargnez la recherche des places de bal, quête quasi impossible pour les bals du samedi soir au Kursaal. Pour le dimanche soir, vous trouverez sur place une billeterie.

 

Se débrouiller seul?


Pour les voitures, le train :

Pour les hotels, il en existe pas mal et des pas trop chers si vous dormez à plusieurs dans la même chambre (Les chambres ne sont pas toujours faites pendant le carnaval tant les chambres sont encombrées de vos affaires). N'oubliez pas, vous allez être décalés (coucher très tard, lever tard).
Mieux vaut réserver avant les moments forts evidemment.
Prenez un hotel près de la digue ou au Centre ville. Je vous déconseille en dehors de Dunkerque surtout si vous buvez. Cependant pas de panique, il y a de nombreux taxis les soirs de bals.

--> Voir les HOTELS sur DUNKERQUE <--

----------> OFFICE DU TOURISME DE DUNKERQUE <----------

 

Les Enfants.


Attention aux petits, aux poussettes, quand la bande passe. Prévoyez des points de ralliement et conseil mettez les numéros de vos portables sur les bras de vos enfants (conseil qui m'a permis de retrouver plusieurs fois mes enfants quand ils étaient petits ;o)).
Vous trouverez des vendeurs ambulants de confettis et de bombes et de nombreuses friteries et cafés.
Si vous êtes déguisés, mettez vous avec vos enfants soit devant la bande, à l'avant la musique et des chasse nèches (hommes de la sécurité qui encadrent le tambour major et la musique), soit en arrière de la bande mais pas au milieu ni même dans les premières lignes.

 

Se garer.


Pour vous garer, pas de soucis, vous trouverez. Dunkerque est une ville très étendue. Il existe des parkings publics evidemment, mais vous pouvez trouver dans des petites rues. Evidemment, ne vous mettez pas sur le parcours (enlévement par la fourrière ou pire vous subirez le passage de la bande et adieu rétroviseurs et bonjour les griffes), mais cela ne devrait pas être le cas, les rues sont bien balisées. Par contre, vous allez marcher, c'est sûr. C'est bon, ca réchauffe.

 

Est ce que t'as pas vu la bande?


Voilà sans doute une des premières questions que vous allez poser. Vous allez marcher beaucoup à la recherche de la bande. Ne vous inquiétez pas il y a du monde partout, suivez les différents flots et tendez l'oreille. Prévoyez des vêtements chauds et de bonnes chaussures. La bande suit un parcours qui dure plus de 5 heures avec des stops. Il y a deux incontournables. Le passage en mairie (vers 17-18heures) avec le jet de harengs et le rigodon final (vers 19-20h).

 

J'ai faim.


C'est vrai, marcher, faire la bande, ca donne faim. Pas de soucis, vous trouverez des restos, des friteries, des snacks jusque tard le soir. Idem à la sortie des bals.
Pour certains restos, il faudra réserver (notamment ceux près de la digue de Malo et près du Kursaal). Ambiance assurée. Ca chante, ca danse et ca mange... Ah oui c'est vrai tiens on mange.
Vous mangerez entre autres de la carbonade flamande ou du potje vleesch avec des frites.
Pendant le carnaval, on mange également des harengs, du poddingue.

 

J'ai soif.


Vous trouverez de nombreux cafés (dont beaucoup font buvette à l'extérieur) en centre ville (près de l'hotel de ville, place Jean Bart...), sur le bassin du commerce, sur la digue de Malo, dans Malo, dans Rosendaël... et en citadelle (le lundi précédant le mardi gras). Peut être irez-vous même faire chapelle (être invité chez des gens)?
Le passage en café est un chouette moment. On chante, on parle, on danse, on rigole. Discussions, échanges assurés. On est serré, bousculé comme jamais et il n'est pas rare que les habits se mettent à boire également. C'est sûr, vous n'allez pas sentir l'eau de rose. Imaginez au bout de 4 jours de carnaval!
A Dunkerque, on boit généralement des pintes (bière) (parfois il s'agit de bières fortes du Nord), du rosé, du diabolo flamand (Limonade et Genièvre)(mais la tradition se perd), du pastis et évidemment des sodas. Les boissons sont servis en globelet en plastique pour éviter la casse.

Dans les bals, Vous trouverez également des bars à champagne.
Les cafés restent ouverts longtemps et certains vous proposeront la célèbre soupe à l'oignon à la sortie des bals.

 

J'ai besoin d'aller aux toilettes.


Ah, bah alors là vous allez vous amuser surtout qu'avec la bière, les arrêts pipi vont être nombreux. C'est loin d'être gagné pour les dames. Certains cafés ferment carrément leurs toilettes. Va falloir de la patience pour trouver. Pour les messieurs c'est sûr c'est plus simple, s'il y a la mer ou des arbres. Mais s'il vous plait pas sur les façades des maisons et d'immeubles. Un peu de dignité et de respect.
Quant aux bals, le passage aux toilettes est hallucinant. Vous n'accepteriez pas le dixième en temps réel et pourtant là c'est un moment jubilatoire (je parle pour les hommes) avec des dizaines de personnes en même temps dans une atmosphère de folie. Ah, la nature humaine!

 

L'alcool.


On boit beaucoup pendant le carnaval. Y-a-t-il pour autant plus de bitures ou d'incidents que dans d'autres grandes manifestations ou que dans la vie de tous les jours? J'avoue je n'en sais rien. Il y a des gens très alcoolisés et parfois très jeunes, aux comportements absurbes et outranciers. Heureusement,  la majorité des gens que vous allez rencontrés seront dans un esprit bon enfant, même avec un coup dans le nez. La chaleur des gens du Nord y est sans doute pour quelque chose.
Le problème de la non tenue à l'alcool est qu'il engendre chez la personne du non respect (de soi et des autres), de la violence et une sensation de toute puissance illusoire mais surtout renforce une image médiatique de surface bien loin de ce que vivent les dunkerquois. D'où une certaine morosité chez certains.

 

Morosité ambiante?


D'année en année, la bande rumine. Les carnavaleux dunkerquois ne s'y retrouvent plus. Le carnaval d'autrefois, plus intime, plus respectueux des anciens et des traditions a disparu, dit-on. Les causes : des touristes de plus en plus nombreux et "incompétents" (la bande ça s'apprend), une médiatisation excessive et non objective, le laisser aller de jeunes en manque de répères. Ainsi, les premières lignes ne sont plus respectées et ont du mal à retenir la foule. Des accidents arrivent au rigodon final car certains, n'y connaissant rien ou trop imbibés, poussent en permanence. Les gens ne connaissent rien aux chansons, ni à l'hymne à Co Pinard, ni à la cantate à Jean Bart. Certains urinent partout... Bref un tableau pas très folichon. N'oubliez pas qu'une fois déguisé, vous serez le carnaval et que votre comportement influencera l'image que l'on s'en fait. Comment ne pas comprendre enfin qu'en venant faire la fête avec les dunkerquois, ils vous offrent plus qu'une fête mais leurs racines et qu'en retour ils demandent du respect et de la reconnaissance. Faire comme si tout était du ou prendre le carnaval comme un objet de consommation accessible, facile, sans valeurs ni règles rendent les dunkerquois amères, pour ne pas dire plus.

 

On rencontre des gens?


C'est la question que l'on me pose souvent. Oui vous allez faire des rencontres dans les cafés, dans la rue, les restos, les bals, les bandes. La promiscuité ca aide. Et quand je dis promiscuité, je suis léger, dans certains cafés vous serez parfois les uns sur les autres. Avec le monde, vous allez être très souvent bousculés, rien d'anormal, c'est l'occasion de sourire. Si vous êtes d'un naturel joyeux, sympa, respectueux, il n'y aucune raison que vous ne rencontriez pas d'autres gens sympas. Si cela se sent trop que vous êtes touristes, les dunkerquois qui ont un accent bien particulier et rempli d'humour vont vous charrier, mais rien de bien méchant.  Il est fort probable que vous allez tomber sur des gens qui vous expliqueront et vous feront vivre le carnaval avec plaisir. La chaleur du nord ca n'est pas un mythe. Les gens sont souvent entre amis (et parfois amis que de carnaval, ils ne se connaissent pas dans la vie quotidienne), en famille. Mis à part les chapelles (chez les gens), vous pourrez aller partout. Il n'y a pas comme des certaines fêtes des cafés réservés, des lieux interdits aux non initiés. C'est une des raisons du succés de ce carnaval.
Mais retenez ces 2 choses sur lesquels les dunkerquois sont très chatouilleux. 1. Parler du carnaval de dunkerque avec un accent Ch'ti et en mettant tout sous cette bannière c'est aller au clash avec certains. Qu'on se le dise, à Dunkerque, ils sont Dunkerquois, voire flamands. Biloute s'abstenir 2. Derrière l'exutoire, l'excès, il y a la tradition et la ferveur. Cet enracinement est réel, ne prenez pas cela à la légère!
Quant à mes amis et moi, si vous nous croisez, faites nous signe on vous fera un zot'che (baiser de carnaval sur la bouche) et on se fera un plaisir de se taper une p'tite discut avec une pinte si on peut le faire sur le moment.

[ Sommaire Dunkerque ]  [ Sommaire du Portail[ Mon Blog[Mon profil Facebook]

le site d'Euch Pierre le Wasquelour
http://mincoin.free.fr/

© Merci Mille fois à ceux qui m'encouragent, apprécient et respectent min p'tit labeur d'Amateur. 

© http://mincoin.free.fr - http://www.euchpierre.fr®  2002 - 2013
     Création : Juin 2002